Les efforts déployés par la population et les entreprises à l’échelle de la province ont permis à l’économie ontarienne de croître en 2017 malgré une conjoncture mondiale incertaine et difficile. Grâce à la croissance économique et à une gestion financière judicieuse, l’Ontario peut respecter son engagement d’équilibrer le budget en 2017-2018, tout en prévoyant un excédent de plus de 600 millions de dollars. À compter de 2018-2019, la province prévoit de légers déficits représentant moins d’un pour cent du PIB et elle demeure résolue à suivre un plan visant l’équilibre budgétaire d’ici 2024-2025 en contrebalançant les investissements importants dans les services publics et la responsabilité financière.

Rendement économique solide

Croissance du PIB réel plus rapide que celle du Canada et de tous les autres pays du G7 depuis 2014.

Budget équilibré

Prévision d’un excédent de plus de 600 millions de dollars en 2017-2018; l’Ontario dépasse son objectif de réduction du déficit pour la neuvième année de suite.

Progression de l’emploi

Plus de 800 000 nouveaux emplois nets depuis la récession et le plus faible taux de chômage en 17 ans. L’an dernier, 500 nouveaux emplois en moyenne ont été créés chaque jour.

Aperçu des finances de l’Ontario

L’Ontario :

  • fait de nouveaux investissements de 20,3 milliards de dollars sur trois ans dans les soins de santé, les soins à domicile, la santé mentale, les services de garde d’enfants et autres afin d’offrir les soins et les services sur lesquels compte la population;
  • fait ces investissements, qui entraîneront des déficits de 6,7 milliards de dollars en 2018-2019, de 6,6 milliards de dollars en 2019-2020 et de 6,5 milliards de dollars en 2020-2021, un retour à l’équilibre budgétaire étant prévu pour 2024-2025 sur la base du bilan de la province en matière de gestion financière responsable;
  • devrait demeurer la province dont les charges par habitant sont les moins élevées en 2017-2018;
  • prévoit que les revenus totaux passeront de 152,5 milliards de dollars à 163,8 milliards de dollars entre 2018-2019 et 2020-2021, compte tenu des prévisions de croissance économique soutenue;
  • prévoit que les perspectives des charges des programmes de la province passeront de 145,9 milliards de dollars en 2018-2019 à 155,8 milliards de dollars en 2020-2021, ce qui permettra de soutenir la prestation des services publics essentiels;
  • harmonise la prestation des programmes et réaffecte les ressources afin de réduire le double emploi entre les secteurs de services, tout en appliquant des modes de prestation novateurs pour faire en sorte que les programmes soient plus centrés sur la personne;
  • prévoit une croissance moyenne du PIB réel de 1,9 % jusqu’en 2021;
  • s’attend à ce que les exportations et les investissements des entreprises contribuent considérablement à la croissance économique de la province.

La démarche de l’Ontario pour la gestion de la dette

L’intérêt sur la dette représente maintenant 8 cents de chaque dollar de revenu, comparativement à 15 cents en 2000.

Pour continuer de gérer la dette de façon responsable, l’Ontario :

  • affiche le ratio de l’intérêt sur la dette aux revenus le plus bas depuis 25 ans, ce qui permet à la province de consacrer une plus grande part des revenus à des programmes qui profitent directement à la population ontarienne;
  • aide la province à répondre à ses obligations financières, maintenant et dans le futur, en maintenant ses réserves de liquidités à plus de 30 milliards de dollars en moyenne;
  • tire parti des faibles taux d’intérêt et de la forte demande pour les obligations de l’Ontario afin de maintenir en moyenne une longue échéance pour le portefeuille de la dette de la province;
  • maintient son engagement à l’égard du programme des obligations vertes, un élément de son programme d’emprunt, lequel est un important outil servant à financer des projets de transport en commun et d’autres projets écologiques aux quatre coins de la province.
Mis à jour : 28 mars 2018
Date de publication : 28 mars 2018